22 mars 2015

Bruckner et nous

Vendredi, aux alentours de vingt et une heure, dans l’église de saint Joseph, l’orchestre philharmonique de Beyrouth, attaque le troisième mouvement de la symphonie Héroïque de Bruckner. Je dis attaque, car c’est bien de cela qu’il s’agit, une ascension rythmée, une escalade comme sur un champ de bataille au moment de l’assaut donné à une éminence, des chaises qui bougent, des épaules qui frémissent, la tension est a porté des mains. Pourtant pas une claque, pas un heurt. Puis un reflux du son et de l’assistance vers une disposition... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2013

Fitna: qu’en est-il vraiment?

  Pour se battre, il faut des hommes, et pour brûler, des quartiers. Je suis allé les voir. Saïda. Les portraits des Hariri et de la famille Saad sont partout. Aucun  étendard noir. Un calicot refuse l’instrumentalisation de la religion par la politique! Dans la vieille ville commerçante, on trouve des bâtiments religieux, des écoles, des cafés, remarquablement réhabilités et beaucoup de gens. Un bon tiers des femmes ne sont pas voilées. Là, les salafistes sont présents. Peu nombreux, ils traînent à ne rien faire. Les... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 mars 2013

L’hiver au printemps

  Le mouvement protestataire des fonctionnaires de l’Etat semble évoluer dans une bulle qui plane au-dessus du Liban. Le gouvernement s’agite dans tous les sens. Après tout, ce sont ses employés et il faut bien que la machine tourne, même au ralenti. Mais, pour autant, ce mouvement reste à la marge des préoccupations de la scène politique. Entre la «neutralité positive», expression polie pour décrire l’implication des Libanais dans le bourbier syrien, et la querelle sur la loi qui assurera le plus de prébendes aux prochains... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2013

L’Amour contre la loi orthodoxe

  Au XVIIe siècle, on lisait dans La princesse de Clèves: «Je suis si persuadé que l’amour est une chose incommode que j’ai de la joie que mes amis et moi en soyons exempts». Nous en sommes, heureusement, fort loin aujourd’hui. Comme nous trouvons excessives les «danses orgiaques» de certaines religions primitives, condamnées par Moïse et les «religions éthiques» qui lui ont succédé. Mais même celles-ci ont, à leur tour, cédé à un formalisme qui dénature l’acte d’amour, celui de choisir un conjoint, en ne retenant plus comme... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2013

La leçon de Ersal

 L’incident survenu à Ersal rappelle combien les Libanais font preuve de légèreté en s’impliquant dans le conflit syrien. Quelles que soient les erreurs que la troupe ait pu commettre, et c’est encore à prouver, elle ne peut être empêchée de la sorte de remplir sa mission: l’arrestation d’un terroriste. L’armée n’est pas une machine à tuer, les salafistes-jihadistes le sont. Pour être efficace, l’armée doit être techniquement capable et soutenue politiquement. A Nahr el-Bared, elle a montré une grande capacité d’adaptation à ses... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 janvier 2013

Anachronisme et aspiration

 Le projet électoral dit orthodoxe refait surface. Les quatre communautés: musulmane, sunnite, chiite et druze, élisent leurs députés, les voix chrétiennes étant incapables de faire élire des députés musulmans. Les chrétiens, eux, ne bénéficient pas de ce privilège. Presque la moitié de leurs représentants sont élus par des musulmans. Il était temps de faire justice. Ainsi formulée, l’argumentation est imparable. Sauf que c’est l’inverse qui devrait se passer. La loi électorale, selon la Constitution, permettrait à chaque... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 septembre 2012

En attendant Benoît XVI

«De même que le fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup» (1). Voilà ce que les chrétiens d’Orient sont en droit de demander au vicaire de Dieu, le pape Benoît XVI. Celui-ci, en venant au Liban, dit au monde que personne ne s’y trompe: si les chrétiens du Liban ne sont pas les premiers, car il n’y aura jamais de premiers, ils demeurent le symbole d’une chrétienté bimillénaire dans sa terre d’origine. Le Saint-Père n’est pas un chef d’Etat comme les autres. L’Eglise a... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 août 2012

Le rapt du Liban

  De deux choses l’une: soit le Hezbollah dirige le clan Mokdad en sous-main et le pousse à enlever des Syriens appartenant à l’ASL ou ce clan agit de son propre chef? L’affaire de l’ancien ministre Michel Samaha, si l’on en croit les premiers éléments révélés par l’enquête, démontre que la Syrie, pour faire pression sur le Liban par le terrorisme, ne dispose plus de ses circuits conventionnels. A savoir, son premier allié le Hezbollah et les divers groupuscules palestiniens à sa solde. Dans le premier cas, tout en appuyant... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 juillet 2012

Pourquoi l’armée?

  «L’Etat ne se laisse définir sociologiquement que par le moyen qui lui est propre, spécifique à tout groupement politique, à savoir la violence physique (...). De nos jours, la relation entre Etat et violence est tout particulièrement intime», Max Weber.   Faire appel à l’un des pères de la sociologie moderne qui écrivait au siècle où l’Etat, tel qu’on le comprend encore aujourd’hui, acquérait tout son sens, est nécessaire, tant l’armée est essentielle pour le Liban. Celle-ci est, depuis quelques années,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 juillet 2012

Faites taire cheikh Ahmad el-Assir

  Cheikh Ahmad el-Assir est aujourd’hui le salafiste le plus médiatisé. Son côté folklorique et son discours peuvent plaire. Il appelle à la primauté des institutions étatiques. Sur les armes du Hezbollah, il hausse le ton pour satisfaire les ultras qui reprochent au 14 mars un manque de courage à ce sujet. Il ne demande pas qu’on protège les chrétiens, il sollicite leur protection! Mais le discours est une chose et la réalité en est une autre. Cheikh el-Assir se réclame de la tendance salafiste et de son plus grand théoricien... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,