22 juin 2012

Relire Taha Hussein et Ali Abdel Razzak

La confusion est le mot qui reflète le mieux l’état de l’Egypte d’aujourd’hui. Le pouvoir et la représentation politique sont actuellement entre les mains de trois groupes: les généraux, les islamistes et les libéraux. Les premiers ont promis de livrer le pouvoir au candidat élu à la présidence de la République. Mais entre-temps, suite à la dissolution du Parlement, décision condamnée par les Frères musulmans, les militaires ont décidé, au moment où les premiers résultats annonçaient la victoire du candidat de la confrérie à la... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juin 2012

Pour un congrès national

 L’Assemblée constituante est une idée lancée par sayyed Hassan Nasrallah. Elle fut fraîchement accueillie par le 14 mars. Son principal argument est le refus de dialoguer sous la menace des armes du Hezbollah. Nous ne reviendrons pas sur la nécessité que ces armes soient exclusivement aux mains de l’armée, tel n’est pas l’objectif de ces propos. Il est de vérifier si cette menace peut influencer l’issue de ce congrès. Le Hezbollah utilisa deux fois la force dans le conflit politique interne. Une première fois en mai 2008, quand... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mai 2012

A petit feu

 La bombe qui a fait 55 morts à Damas, le 10 du mois courant, semble avoir été l’attentat de trop qui a poussé le régime syrien à s’en prendre, à l’extérieur de ses frontières, à tous ceux qui lui sont hostiles. La Turquie est un trop gros morceau pour être affrontée de face. Il n’en reste pas moins que le régime de Bachar el-Assad aurait tenté d’y faire assassiner ou enlever le colonel Riad el-Assaad, chef de l’Armée syrienne libre. Un coup de Jarnac, c’est tout ce que la Syrie peut entreprendre pour le moment contre Ankara.... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2012

La France et nous

Nicolas Sarkozy avait déjà perdu les élections de 2012 une première fois quand il fut élu, et la seconde fois en 2008. Son écart au Fouquet’s laissait présager d’un style présidentiel que la France, cette monarchie républicaine depuis Charles de Gaulle, ne pouvait admettre. Même François Mitterrand, le premier président socialiste de la cinquième République, avait maintenu ce style particulier. Ses visites fréquentes à Venise montraient son admiration de la gestion princière des cités Etats. Les suicides mystérieux de François de... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2012

Election, une loi pour rien

Tous les quatre ans, à la veille des élections législatives, le corps politique s’ébroue pour accoucher d’une nouvelle loi électorale, censée assurer une meilleure représentation de la volonté des Libanais. Les deux griefs faits à la loi en vigueur sont qu’elle ne permet qu’aux grands partis d’être représentés, et fait élire la moitié des députés chrétiens par des musulmans. Dans les deux cas de figure, le fond du problème est confessionnel, les grands partis l’étant et la frustration des chrétiens d’être élus par des non-chrétiens le... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mars 2012

Cherche gouvernement désespérément

Depuis que les Libanais ont compris que, quelle que soit la puissance de l’envahisseur, il ne peut éternellement occuper leur pays, qu’ils ont admis qu’aucune communauté ne pouvait durablement administrer les autres, il ne leur restait plus qu’à se gouverner avec le plus de bonheur possible. Le gouvernement actuel a décidé d’adopter la neutralité par rapport à la crise syrienne. Visiblement, c’est une neutralité tout court qu’il pratique, comme d’ailleurs ceux qui l’ont précédé. Depuis maintenant plus d’un an que ce cabinet est aux... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2012

Le sommet de l’hypocrisie

A Tunis, le 24 février, se sont réunis 70 pays et organisations pour le sommet des «Amis de la Syrie». Quelques pays influents, que l’on peut appeler sans équivoque les «ennemis de la Syrie» ont, en réalité, mené les débats. D’abord, les pays du Golfe, et plus particulièrement l’Arabie saoudite et le Qatar, plus soucieux de punir un régime que de sauver un peuple. Les rois et princes de la Péninsule en veulent à ce régime de les malmener depuis le long règne de Hafez el-Assad, qui soutient l’Iran perse et chiite contre Saddam Hussein,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 février 2012

Conservateurs, Israël, Hezbollah: même combat

Mitt Romney, candidat à la primaire républicaine, accuse les Palestiniens de ne pas être intéressés par un accord de paix et ne souhaiter que la disparition d’Israël. Newt Gringrich, son principal concurrent, dit carrément que le peuple palestinien n’existe pas, qu’il n’est qu’une vue de l’esprit. Travaillés par le lobby israélien, ils nous renvoient à l’avant-Oslo, à l’avant reconnaissance de l’OLP comme représentant légitime du peuple palestinien. En Israël, les soldates qui chantent à l’occasion des fêtes de l’armée sont boycottées... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 décembre 2011

Si peu catholique

 La dernière trouvaille de la basse-cour politique locale est la loi électorale dite le «projet de la Rencontre grecque-orthodoxe», comme si ceux qui le soutiennent, en lui gardant son nom, ne voulaient pas en assumer la paternité pour pouvoir, une fois enterré, s’en démarquer comme une tache honteuse. Parce que le projet, qui prévoit que chaque communauté au Liban élise ses représentants, est honteux et ne passera pas. A dix-huit mois des élections législatives, pour nous distraire de la cherté de vie, de l’insécurité, de... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 décembre 2011

La case islamiste

Au Maroc, en Tunisie et en Egypte, pensait-on vraiment pouvoir l’ignorer? Passer de la dictature à la démocratie occidentale en omettant la case islamiste? Expliquons brièvement pourquoi cela était impossible. Les quelques partis autorisés sous les dictatures se sont retrouvés aux élections en fin de listes pour avoir composé avec le pouvoir. Des décennies de dictature ont brisé les reins de toute opposition laïque, qui n’aura pas eu le temps de s’organiser avant le vote. A l’inverse, les islamistes, s’ils n’avaient pas de... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,