06 août 2012

حياك يا حسين، حياك يا أنسان

  في مجزرة كربلاء، استشهد الاءمام حسين و ثلاثة وسبعون من رفاقه و اهل بيته. عند حلول الظلام، عشية شروق فجر الفاجعة، توجه اليهم قائلا" : ...و هذا الليل قد غشيكم، فا تخذوه جملا"، ثم ليأخذ كل رجل منكم بيد رجل من اهل بيتي، و تفرقوا في سواد هذا اليل. فان القوم لا يريد غيري ولو اصابوني لذهلوا عن طلب غيري... فرفضوا. ذلك لم يعدل معنى و مغزى الشهادة عند سيدها. كان رافضا" الاءستسلام او مبايعة يزيد او النفي. اختار الموت لوحده، من اجل انقاذ رفاقه وباقي انصاره في الكوفة و غيرها. لم يطلب الاءستشهاد من اجل خلاص روحه وتأمين السبيل الى ربوع... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 juillet 2012

Pourquoi l’armée?

  «L’Etat ne se laisse définir sociologiquement que par le moyen qui lui est propre, spécifique à tout groupement politique, à savoir la violence physique (...). De nos jours, la relation entre Etat et violence est tout particulièrement intime», Max Weber.   Faire appel à l’un des pères de la sociologie moderne qui écrivait au siècle où l’Etat, tel qu’on le comprend encore aujourd’hui, acquérait tout son sens, est nécessaire, tant l’armée est essentielle pour le Liban. Celle-ci est, depuis quelques années,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 juillet 2012

Faites taire cheikh Ahmad el-Assir

  Cheikh Ahmad el-Assir est aujourd’hui le salafiste le plus médiatisé. Son côté folklorique et son discours peuvent plaire. Il appelle à la primauté des institutions étatiques. Sur les armes du Hezbollah, il hausse le ton pour satisfaire les ultras qui reprochent au 14 mars un manque de courage à ce sujet. Il ne demande pas qu’on protège les chrétiens, il sollicite leur protection! Mais le discours est une chose et la réalité en est une autre. Cheikh el-Assir se réclame de la tendance salafiste et de son plus grand théoricien... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juillet 2012

Ghetto et violence

  Quand la parole n’est plus un vecteur d’échange, la violence fait irruption. Quand les conflits ne sont plus soulevés pour être résolus, la violence devient le seul moyen d’expression de toutes les frustrations. C’est là où nous en sommes aujourd’hui. On connaît le fond du problème. Qui doit gouverner le pays, les chiites ou les sunnites avec les chrétiens en appendice. Quelle que soit la réponse, elle est évidemment mauvaise, parce qu’avant de gouverner il faut définir l’identité de ces trois groupes que l’on nomme, et qu’ils... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 juin 2012

Relire Taha Hussein et Ali Abdel Razzak

La confusion est le mot qui reflète le mieux l’état de l’Egypte d’aujourd’hui. Le pouvoir et la représentation politique sont actuellement entre les mains de trois groupes: les généraux, les islamistes et les libéraux. Les premiers ont promis de livrer le pouvoir au candidat élu à la présidence de la République. Mais entre-temps, suite à la dissolution du Parlement, décision condamnée par les Frères musulmans, les militaires ont décidé, au moment où les premiers résultats annonçaient la victoire du candidat de la confrérie à la... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juin 2012

Pour un congrès national

 L’Assemblée constituante est une idée lancée par sayyed Hassan Nasrallah. Elle fut fraîchement accueillie par le 14 mars. Son principal argument est le refus de dialoguer sous la menace des armes du Hezbollah. Nous ne reviendrons pas sur la nécessité que ces armes soient exclusivement aux mains de l’armée, tel n’est pas l’objectif de ces propos. Il est de vérifier si cette menace peut influencer l’issue de ce congrès. Le Hezbollah utilisa deux fois la force dans le conflit politique interne. Une première fois en mai 2008, quand... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mai 2012

A petit feu

 La bombe qui a fait 55 morts à Damas, le 10 du mois courant, semble avoir été l’attentat de trop qui a poussé le régime syrien à s’en prendre, à l’extérieur de ses frontières, à tous ceux qui lui sont hostiles. La Turquie est un trop gros morceau pour être affrontée de face. Il n’en reste pas moins que le régime de Bachar el-Assad aurait tenté d’y faire assassiner ou enlever le colonel Riad el-Assaad, chef de l’Armée syrienne libre. Un coup de Jarnac, c’est tout ce que la Syrie peut entreprendre pour le moment contre Ankara.... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2012

La France et nous

Nicolas Sarkozy avait déjà perdu les élections de 2012 une première fois quand il fut élu, et la seconde fois en 2008. Son écart au Fouquet’s laissait présager d’un style présidentiel que la France, cette monarchie républicaine depuis Charles de Gaulle, ne pouvait admettre. Même François Mitterrand, le premier président socialiste de la cinquième République, avait maintenu ce style particulier. Ses visites fréquentes à Venise montraient son admiration de la gestion princière des cités Etats. Les suicides mystérieux de François de... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2012

Election, une loi pour rien

Tous les quatre ans, à la veille des élections législatives, le corps politique s’ébroue pour accoucher d’une nouvelle loi électorale, censée assurer une meilleure représentation de la volonté des Libanais. Les deux griefs faits à la loi en vigueur sont qu’elle ne permet qu’aux grands partis d’être représentés, et fait élire la moitié des députés chrétiens par des musulmans. Dans les deux cas de figure, le fond du problème est confessionnel, les grands partis l’étant et la frustration des chrétiens d’être élus par des non-chrétiens le... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mars 2012

Cherche gouvernement désespérément

Depuis que les Libanais ont compris que, quelle que soit la puissance de l’envahisseur, il ne peut éternellement occuper leur pays, qu’ils ont admis qu’aucune communauté ne pouvait durablement administrer les autres, il ne leur restait plus qu’à se gouverner avec le plus de bonheur possible. Le gouvernement actuel a décidé d’adopter la neutralité par rapport à la crise syrienne. Visiblement, c’est une neutralité tout court qu’il pratique, comme d’ailleurs ceux qui l’ont précédé. Depuis maintenant plus d’un an que ce cabinet est aux... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,