25 mars 2015

Deux versets pour réfléchir sur le meurtre

  Le premier, « Au nom de Dieu, celui qui fait miséricorde, le miséricordieux » I-1,  qui introduit le Coran, une sorte de prolégomènes en quatre mots (en arabe,  بسم الله الرحمن الرحيم), qui préfigure le sens du texte. La question de qu'est-ce qui détermine l’autre, l’identité ou l’action, a de tout temps occupé le champ réflexif. Est-ce que ce que nous accomplissons, fait de nous ce que nous sommes, détermine notre identité ? Ou bien, est-ce, ce que nous sommes, qui nous pousse à agir dans un sens... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 14:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 mars 2013

Fitna: qu’en est-il vraiment?

  Pour se battre, il faut des hommes, et pour brûler, des quartiers. Je suis allé les voir. Saïda. Les portraits des Hariri et de la famille Saad sont partout. Aucun  étendard noir. Un calicot refuse l’instrumentalisation de la religion par la politique! Dans la vieille ville commerçante, on trouve des bâtiments religieux, des écoles, des cafés, remarquablement réhabilités et beaucoup de gens. Un bon tiers des femmes ne sont pas voilées. Là, les salafistes sont présents. Peu nombreux, ils traînent à ne rien faire. Les... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 février 2013

La leçon de Ersal

 L’incident survenu à Ersal rappelle combien les Libanais font preuve de légèreté en s’impliquant dans le conflit syrien. Quelles que soient les erreurs que la troupe ait pu commettre, et c’est encore à prouver, elle ne peut être empêchée de la sorte de remplir sa mission: l’arrestation d’un terroriste. L’armée n’est pas une machine à tuer, les salafistes-jihadistes le sont. Pour être efficace, l’armée doit être techniquement capable et soutenue politiquement. A Nahr el-Bared, elle a montré une grande capacité d’adaptation à ses... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 janvier 2013

المسافة بين الحياة والموت في الضاحية الجنوبية

 عند عبور بوابة الضاحية الجنوبية لبيروت، انتابني شعور من الغرابة. غرابة استحضار الماضي. لما انقض الرومان على القدس، لجأت مجموعة من اليهود الى قلعة "مسادا". عندما شعر المحاصرون ان الأسوار ستنهار، فضلوا الانتحار على الاستسلام. بهذا الزمن كانت المسافة بين الحياة والموت ضيقة. كانت الحياة مجرد مأكل ومشرب وانجاب، علاقات اجتماعية بسيطة، اقتصاد مختصر على تجارة بعض السلع والكماليات، صناعة حرفية، وزراعة اكتفاء. عند الحصار زالت كل معالم هذه الحياة ولم يبق الا الموت. اليوم العلاقات الاجتماعية معقدة ، اللهو على انواعه، الاقتصاد متشعب... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 décembre 2012

Perspective syrienne

Lakhdar Brahimi, diplomate chevronné, déclarait, le 6 novembre, au quotidien al-Hayat: «Ce que je redoute est pire: l’effondrement de l’Etat et que la Syrie devienne une nouvelle Somalie». Le 29 du même mois, il revient à la charge, cette fois devant le Conseil de sécurité. Pourquoi ce ton alarmiste? Ne sait-on pas depuis le début du conflit armé que ce risque existe? Certes, mais tant qu’il ne s’agissait que de morts et de destruction, les principaux acteurs pouvaient garder la tête froide et se contenter de compter les points… et... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 novembre 2012

Un Omeyade en Egypte

Un Omeyade en Egypte «Vous avez à punir non seulement les traîtres mais aussi les indifférents; vous avez à punir quiconque est passif dans la République et n’a rien fait pour elle». Cette phrase est de Saint-Just, mais pourrait être bientôt celle de Mohammad Morsi, pour justifier la terreur qu’il promet aux Egyptiens. Si les Frères musulmans n’ont pas déclenché la révolte qui a détrôné Hosni Moubarak, ils l’ont sans aucun doute suivie et amplifié considérablement le nombre des insurgés. Ils ont raflé la moitié des sièges au... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2012

L’Amérique, la Syrie et les salafistes

  Quand, en mars 2011, les premières manifestations se déroulent en Syrie, elles demandent pacifiquement la fin du régime. Celui-ci n’en a cure, il répond violemment, particulièrement à Daraa, où des enfants sont torturés. Les réformes promises par le président Assad ne convainquent pas et face à la brutalité de la répression, les opposants prennent les armes. Très vite, des dissidents de l’armée rejoignent l’insurrection et l’encadrent. Le colonel Riad el-Assad, commandant de l’Armée syrienne libre déclare, en juin 2011, que... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2012

Le grand mensonge

  La révolte syrienne est celle qui aura, à ce jour, fait le plus de morts. Si l’on ne s’attendait pas à moins du régime, bombardements massifs et meurtres collectifs, c’est le comportement de certains groupes de révoltés qui laisse pantois. Elimination d’agents du régime sans autre forme de procès, séquestrations, vol et rackette sont à leur reprocher. Tout cela est de l’eau bénite pour Damas qui avance la thèse du complot terroriste contre toute la République syrienne, orchestré par les anciens et nouveaux Satan. L’apparition... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2012

Faites taire cheikh Ahmad el-Assir

  Cheikh Ahmad el-Assir est aujourd’hui le salafiste le plus médiatisé. Son côté folklorique et son discours peuvent plaire. Il appelle à la primauté des institutions étatiques. Sur les armes du Hezbollah, il hausse le ton pour satisfaire les ultras qui reprochent au 14 mars un manque de courage à ce sujet. Il ne demande pas qu’on protège les chrétiens, il sollicite leur protection! Mais le discours est une chose et la réalité en est une autre. Cheikh el-Assir se réclame de la tendance salafiste et de son plus grand théoricien... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2012

Relire Taha Hussein et Ali Abdel Razzak

La confusion est le mot qui reflète le mieux l’état de l’Egypte d’aujourd’hui. Le pouvoir et la représentation politique sont actuellement entre les mains de trois groupes: les généraux, les islamistes et les libéraux. Les premiers ont promis de livrer le pouvoir au candidat élu à la présidence de la République. Mais entre-temps, suite à la dissolution du Parlement, décision condamnée par les Frères musulmans, les militaires ont décidé, au moment où les premiers résultats annonçaient la victoire du candidat de la confrérie à la... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,