11 janvier 2020

La révolte est une prise de conscience de se soi du citoyen libanais.

« Révolte ou révolution ? » Si ce débat divise les observateurs depuis le 17 octobre, il n’est sans doute pas opportun de contester aux citoyens qui continuent de se soulever contre l’iniquité et l’humiliation subies pendant trois décennies le qualificatif de révolutionnaire qu’ils s’accordent. La charge émotionnelle et idéaliste contenue dans celui-ci est en effet nécessaire à la mobilisation comme à sa continuation. Cependant, il ne s’agit pas là d’une rupture ni du remplacement radical d’un modèle de société par un... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 décembre 2019

السلطة والثورة... الطلاق نهائي

عندما طلب رئيس الجمهورية ما أسماه "الحراك" بانتداب ممثّلين عنه لطرح مطالبهم، تأكّد أنّ بين السلطة المواطنين استحالة لإجراء حوار، ليس لعدم رغبة هؤلاء إنّما لكون الطرفين ينطقان لغتين مختلفتين يعجز معهما أيّ "ترجمان" على القيام بمهامه. يتحدّث الرئيس عن "مطالب" لـ"حراك" كأنّ السائل هو فئة أو طبقة تطلب تعديل قانون أو إصدار مرسوم أو تحفيز أو منحة، أما الواقع فهو "مطلب" واحد طُرح منذ أول يوم "الانتفاضة الجامعة لكل المواطنين وليس لفئة، وهو تغيير النظام من خلال حكومة مستقلة عن "الأحزاب-الطوائف" التي أرهقت البلاد. وعن كلمة "نظام"، هنا تأكيد... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2019

الاستقلال الداخلي للمواطنين عن الطائفيّة والزبائنيّة والفساد

عندما انتزع لبنان استقلاله عن المنتدب الفرنسي ورثنا منه طبقة سياسية ودستوراً أدّيا إلى احتلالين، واحد داخلي والآخر خارجي. أورثنا المنتدب طبقة سياسية سلوكها مستمدّ من زمن الإمبراطوريّة العثمانيّة: إقطاع وزبائنيّة وفساد. أمّا الدستور فكان مدنياً إلا أنّه تضمّن تنازلاً من الدولة للطوائف في توزيع المناصب السياسيّة وفق الفرز الديني، وقيل وقتها إنّ ذلك لفترة موقّتة. وسلّم الدستور كلّياً الطوائف إدارة أحوالها الشخصيّة في تناقض فاضح مع روحيّة الدولة المدنيّة وبالتالي المواطنة كهويّة جامعة للبنانيّين. هذان التنازلان أفضيا إلى احتلال... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2019

عن ثورة لم يلحظها أحد

ما قام به اللبنانيّون من انتفاضة، لم يتمايز عن توجه عالمي لتخطّي القنوات التقليدية للاعتراض على سياسة معينة أو نظام برمته. فهذا الدور كان مولجًا به إلى أحزاب المعارضة والنقابات عامةً، مع تظاهرات واحتجاجات ضخمة أحيانًا. فمنذ سقوط الاتحاد السوفياتي وتالياً اختفاء العقيدة المحورية وصعود العولمة والـ"نيوليبراليات" المحجِّمة لدور الدولة الناظمة، وزيادة التعقيدات في إدارة المجتمعات نظرًا إلى التطور الهائل التقني، خسرت الأحزاب والنقابات والإطارات التنظيمية كلّها من قدرتها على توجيه الاعتراضات وابتكار الحلول وتجسيدها. وهذه المشهدية نراها... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2018

Bachir Gemayel, la rupture qui dérange.

Dans son dernier livre Peter Sloterdijk (1) opère une remontée du temps, de l’antiquité à nos jours, à travers l’action de personnages qui ont initié des ruptures dans le déroulement de l’histoire. Ils ont refusé l’héritage de leurs ascendants, brisé les liens de la transmission généalogique des traditions et valeurs et souvent choisit un mentor, un substitut au père putatif. Je cite quelques personnages du livre, Socrate « l’athée » qui rejette la crainte de Dieu, celle de la religion officielle d’Athènes, Pic de la... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2018

7 mai, le jour d’après

La composition des listes électorales est révélatrice de la déshérence des partis traditionnels. Excepté le Hezbollah dans ses fiefs et dans une moindre mesure Amal, les candidats qui se retrouvent sur une même affiche sont un attelage hétéroclite avec comme seul dénominateur commun la capacité de mobiliser des voix et de l’argent, les deux le plus souvent allant de pair. Ce n’est plus de la realpolitik, mais de la ploutocratie. Exit les programmes et les principes. Un souverainiste s’allie avec le PSNS, des membres du 14 et du 8... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2018

Elections : Le syndrome des réformateurs

Eric Weil développe la théorie suivante : lorsqu’un changement devient possible, une situation est considérée insupportable et appelle à l’action généralement pacifique (1). Ainsi pour exemple quand les moyens de production se mécanisent, l’esclavage même condamné précédemment, parce que désormais inutile devient insupportable et appelle à une action pour l’abolir. Au Liban le mécontentement ne date pas d’aujourd’hui. Sauf qu’un changement dans le paysage politique devient une possibilité. Précédemment le système verrouillait... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
10 septembre 2017

Regard sans fard

Husserl disait que l’intention présuppose la connaissance du réel. Or cette intention, nous ne l’avons pas toujours eue. Au Liban, avant 1975 et parce que nous avons toujours été hédonistes (et refusions la douleur), nous ne voulions pas voir les failles d’un pays qui devenaient béantes. Les opérettes des frères Rahbani, la voix de Feyrouz, la sévérité bonhomme de Nasri Chamseddine décrivaient le village rêvé des Libanais. Elles embaumaient une réalité qui n’avait existé que partiellement. Si le bon voisinage et les petites... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2017

Aimer aux conditions des clergés.

  À la mi-août, un chrétien et une musulmane voilée se sont mariés dans une église. Quelques jours avant, ils s’étaient rendus chez un Imam jaafarite pour officialiser leur union. Aucun des deux ne s’est converti à la religion de l’autre. Un prêtre interrogé, considérait cette union conforme au dogme de l’église et que le but de celle-ci est de bâtir une société portée par l’affection « mahaba ». Est-ce que je me trompe en traduisant « mahaba », par affection, au lieu d’amour « hob », qui serait... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2017

Pour tuer il faut être déjà mort.

L’assassinat, comme acte banal, s’installe dans une presque-indifférence. Les pleurs d’une mère alimentent les réseaux sociaux et les courbes de l’audimat. Mais ils ne provoquent pas une réaction en chaîne.  Nous sommes dégoutés, mais, frileux, repliés dans de l’ouate synthétique ! Nous faisons l’autruche, sauf que nous n’en sommes pas et que nous étoufferions dans le sable.  Entre-temps, les tueurs ambulants poursuivront leur « road trip » vermeil. Appliquer la peine de mort sans délai pour les... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,