07 mai 2017

جبران باسيل والمخلّص

من دون أدني شك، السيد حسن نصر الله يتمتع كزعيم، بأعلى نسبة من الجاذبية في لبنان والاكثر اطاعة من قبل انصاره. فكلامه لا يناقش ولا يشك فيه. ويقدم حزب الله نفسه كحزب سياسي بخلفية عقائدية ودينية تفرض، الولاء المطلق لوكيل ولي الفقيه. ولم نلاحظ ولا في اي لحظة او حتى بإشارة غير مباشرة ان لمح بها السيد نصر الله على انه القائم او حتى نائب المهدي. دخل السيد جبران باسيل بلدة البترون في يوم الشعانين على ظهر حمار، كما دخل السيد المسيح الى القدس. طبعا لا نتهم السيد باسيل انه يحل بدلا من السيد المسيح، ما عاذ الله! لكن ربما حذوا به وبتعاليمه.... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2017

Devant les salaires et les impôts, il y’a une grille à abattre.

La raison principale pour laquelle le général Michel Aoun fût finalement élu, était la constatation de l’ensemble des partis, que la situation socio-économique du Liban avait atteint le point de rupture. Un président par défaut pour éviter un défaut de payement fatal. Dans la même logique, l’augmentation des salaires des 200,000 fonctionnaires de l’État est devenue une nécessité, une tentative de relance par la demande, la consommation. L’arrêt des investissements, le creusement du déficit de la balance commerciale, la baisse de la... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 février 2017

الانتخاب قدرة لا قدر

الجعجعة السياسية حول قانون الانتخاب لا توصف إلا بالرداءة الأخلاقية اتجاه ‘‘صحة التمثيل‘‘. فهمّ المواطن غائب منذ البداية عن أولويات شتّى القوانين. الأكثرية والنسبية، تقسيم الدوائر، خلطها وإعادة فرزها، قائمة على مقياس واحد، تثبيت وتوسيع، أو تضييق زعامة حزبية-طائفية أو شخصية فالانتخابات هي محطة أولى مختصرة، تنقل السلطة من الشعب الى امناء لإدارة البلد. اصبحت الانتخابات هي الشغل الشاغل للسياسيين واختصرت الادارة على سد الثغرات بالتي هي أحسن لمنع انهيار الدولة والبلد. فالصيغ المطروحة مسوّقة بحجة تحصيل حقوق الطائفة، ومنع الإقصاء، على وتر... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2017

Pétrole, ceux qui baisseront les bras ne le mérite pas.

L’état a finalement décidé d’exploiter nos gisements de pétrole. Des experts ont déjà relevé les failles des décrets ministériels qui en organisent l’extraction. Pourquoi une société nationale du pétrole et un fond souverain n’ont-ils pas été institués, et bien d’autres observations légitimes. Il ne faut pas s’attendre d’un système politique où il n’y a plus d’opposition qui puisse effectivement dénoncer les mauvaises pratiques, qu’il sanctuarise nos droits. Encore faut-il qu’elle n’est jamais existé quand il s’agissait de se... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2016

Le Liban n’a pas besoin de thaumaturge

Il y a au Liban deux grands électeurs : Le Hezbollah et un club hommes d’affaires. Le premier, conséquent avec son idéologie, ne souhaite qu’une direction administrative du Liban, pour profiter de ses services. Toute forme de gestion politique qui puisse construire une personnalité citoyenne, si bancale soit-elle, est à contrecarrer. Tout ce qui peut séduire ses partisans et les détourner du projet de république islamique, seul garant à leurs yeux d’une société plus juste en l’absence de l’imam occulté, est à contrarier. Il ne... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2016

Faire au Liban de la politique autrement.

La classe politique libanaise ne gouverne pas le Liban, elle l’exploite. La conviction d’être l’homme providentiel, l’enfermement idéologique, l’affairisme, la dépendance, le manque d’intelligence, ont détaché les « décideurs » de la réalité des citoyens. Cela est un diagnostic suffisant. Trois lignes sont plus d’honneur que ne méritent les histrions de la politique. Que faire ? Il existe deux voies classiques pour renverser une situation. La première est la voie constitutionnelle, celle qui par des élections, peut... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2016

عودة الى القرآن و التاريخ

    .سماحة الشيخ سمير كمال الدين رئيس المحكمة الشرعية في طرابلس    .}لقد نقلت جريدة النهار في تاريخ 28 -3- 2016 ، كلمتكم التي القيتموها في الندوة التي اقامها { مركز الإمام البخاري للبحث العلمي و الدراسات الإسلامية  .}عنوان الندوة، { الأمن الفكري و مسؤولية حمايته  .انني اوافققم تماما" لتصنيفكم الإسلام دين التعايش و اللإعتدال و إيلائه اهتمام أولي للعقل في فهم الرسالة النبوية  .وقد استوقفني نقطتان اثرتهما ، أود التعليق عليهما  "قلتم: إن مما يثني على مبدأ التعايش في الإسلام ، الوثيقة التي... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2016

Le temps qui ne passe plus

Au nord de Tripoli, l’avenir ne veut rien dire. Rahbé, un village  dans le Akarr, compilation de vies, sans plus. Dans une maison en ruine, construite en 1927, un devin avait vécu. Au lieu d’une horloge qui sonne, les heures qui passent et annoncent celles qui viennent, il avait compris que le temps ne passerait pas. Il a peint sur le mur une horloge qui ne se trompe jamais. C’était un jour et tout s’arrêta. Mais même le devin s’en est allé. Reste l’horloge, le mur comme une frontière qu’on ne traverse pas 14/2/2016  
Posté par amine issa à 19:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2016

Élection d’un président: les autres enjeux

Depuis  le ralliement de Samir Geagea à la candidature de Michel Aoun, d’autres analystes plus au fait des arcanes des bazars électoraux libanais, avec leurs extensions régionales, ont déjà imaginé les scénarios possibles à la réunion parlementaire pour l’élection présidentielle du 8 février. On peut les résumés de la façon suivante: élection de Michel Aoun ou de Sleiman Frangieh ou report de l’élection. La surprise de l’initiative du chef des FL, n’en est pas une pour les libanais habitués aux retournements spectaculaires, que... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 janvier 2016

Samir El Quntar, le résistant est mort à seize ans.

En 1979, Samir El Quntar, libanais, seize ans, avec trois autres combattants du FLP (Front de libération de la Palestine) trois Syriens, ont exécuté l’opération de Nahariya. C’était un commando dans la droite ligne de l’esprit des révolutionnaires arabes pros palestiniens. Depuis la défaite de 1967, les régimes arabes avaient perdu toute crédibilité. Même l’OLP de Yasser Arafat, depuis son aventure jordanienne en 1970 et son implication dans la guerre civile au Liban à partir de 1975,  ne convainquait plus. Les jeunes arabes,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,