27 novembre 2016

Le Liban n’a pas besoin de thaumaturge

Il y a au Liban deux grands électeurs : Le Hezbollah et un club hommes d’affaires. Le premier, conséquent avec son idéologie, ne souhaite qu’une direction administrative du Liban, pour profiter de ses services. Toute forme de gestion politique qui puisse construire une personnalité citoyenne, si bancale soit-elle, est à contrecarrer. Tout ce qui peut séduire ses partisans et les détourner du projet de république islamique, seul garant à leurs yeux d’une société plus juste en l’absence de l’imam occulté, est à contrarier. Il ne... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2016

Faire au Liban de la politique autrement.

La classe politique libanaise ne gouverne pas le Liban, elle l’exploite. La conviction d’être l’homme providentiel, l’enfermement idéologique, l’affairisme, la dépendance, le manque d’intelligence, ont détaché les « décideurs » de la réalité des citoyens. Cela est un diagnostic suffisant. Trois lignes sont plus d’honneur que ne méritent les histrions de la politique. Que faire ? Il existe deux voies classiques pour renverser une situation. La première est la voie constitutionnelle, celle qui par des élections, peut... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2016

عودة الى القرآن و التاريخ

    .سماحة الشيخ سمير كمال الدين رئيس المحكمة الشرعية في طرابلس    .}لقد نقلت جريدة النهار في تاريخ 28 -3- 2016 ، كلمتكم التي القيتموها في الندوة التي اقامها { مركز الإمام البخاري للبحث العلمي و الدراسات الإسلامية  .}عنوان الندوة، { الأمن الفكري و مسؤولية حمايته  .انني اوافققم تماما" لتصنيفكم الإسلام دين التعايش و اللإعتدال و إيلائه اهتمام أولي للعقل في فهم الرسالة النبوية  .وقد استوقفني نقطتان اثرتهما ، أود التعليق عليهما  "قلتم: إن مما يثني على مبدأ التعايش في الإسلام ، الوثيقة التي... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2016

Le temps qui ne passe plus

Au nord de Tripoli, l’avenir ne veut rien dire. Rahbé, un village  dans le Akarr, compilation de vies, sans plus. Dans une maison en ruine, construite en 1927, un devin avait vécu. Au lieu d’une horloge qui sonne, les heures qui passent et annoncent celles qui viennent, il avait compris que le temps ne passerait pas. Il a peint sur le mur une horloge qui ne se trompe jamais. C’était un jour et tout s’arrêta. Mais même le devin s’en est allé. Reste l’horloge, le mur comme une frontière qu’on ne traverse pas 14/2/2016  
Posté par amine issa à 19:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2016

Élection d’un président: les autres enjeux

Depuis  le ralliement de Samir Geagea à la candidature de Michel Aoun, d’autres analystes plus au fait des arcanes des bazars électoraux libanais, avec leurs extensions régionales, ont déjà imaginé les scénarios possibles à la réunion parlementaire pour l’élection présidentielle du 8 février. On peut les résumés de la façon suivante: élection de Michel Aoun ou de Sleiman Frangieh ou report de l’élection. La surprise de l’initiative du chef des FL, n’en est pas une pour les libanais habitués aux retournements spectaculaires, que... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 janvier 2016

Samir El Quntar, le résistant est mort à seize ans.

En 1979, Samir El Quntar, libanais, seize ans, avec trois autres combattants du FLP (Front de libération de la Palestine) trois Syriens, ont exécuté l’opération de Nahariya. C’était un commando dans la droite ligne de l’esprit des révolutionnaires arabes pros palestiniens. Depuis la défaite de 1967, les régimes arabes avaient perdu toute crédibilité. Même l’OLP de Yasser Arafat, depuis son aventure jordanienne en 1970 et son implication dans la guerre civile au Liban à partir de 1975,  ne convainquait plus. Les jeunes arabes,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 novembre 2015

Pour que ce ne soit pas un mémorial de plus

Ce texte a été écrit pour la publication qui a accompagné la cérémonie d’inauguration du « Mémorial des Martyrs du Collège Notre Dame de Jamhour ».       Ayant proposé à un ami d’écrire un hommage à son frère, il me répondit ce qui suit : « … quant à porter son nom sur un mémorial destiné aux martyrs et sans vouloir offenser leur mémoire, de mon point de vue, la mort de A... relève plus de la catégorie du dommage collatéral que du martyre !... »  Que de rage et de déceptions dans cette phrase... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 09:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2015

Liban : retour à la normalité

Le lieu, tout un symbole. Le centre-ville, ancien lieu de brassage, de rencontres, de disputes civilisées, de larcins, de filles de joie, d’artistes, de joueurs, de touristes, d’intellectuels, que la guerre à irrémédiablement gommés. Solidère, n’était pas la meilleure solution, mais inévitable. Le lieu est devenu une vitrine flambante cristalline et une officine de l’affairisme politique et économique associés. Et pourtant, c’est de ce lieu, ou la frontière confessionnelle n’a pas encore tracée sa ligne rouge, érigée un  mur... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 15:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2015

La fédération, la solution du pire.

À chaque crise à caractère constitutionnel au Liban, des dirigeants politiques chrétiens sortent de leurs chapeaux l’idée de la fédération du Liban. Ce qui les y pousse est en partie non dit. Je le ferais, sans fausse pudeur. 1- Ils se sentent étrangers dans un pays ou les mœurs sociales d’une partie des deux confessions musulmanes, ne correspondent pas à leurs manières de vivre. Le respect quasi généralisé du jeune, le voile, la non-consommation de l’alcool par exemple, sont des comportements auquel ils n’adhérent pas. 2- Les... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 13:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 juillet 2015

Trêve en Syrie et bilan provisoire

  La guerre en Syrie, ayant atteint les objectifs souhaités ou du moins le plus loin qu’ils pouvaient l’être pour l’instant, devient absurde et doit faire une pause. Cette suspension du conflit syrien est sans doute également due à l’approche d’un accord entre l’Iran et les États-Unis sur le dossier nucléaire. Tant que celui-ci était en négociation, les mouvements sur le champ de bataille syrien étaient autant de « manœuvres diplomatiques par d’autres moyens ». Maintenant que l’entente semble possible, il devient... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,