22 mai 2018

Trump, Gaza, et leçons d’Arménie

Paul Krugman, Prix Nobel d’économie, analyse la politique économique de Donald Trump en évaluant les effets des mesures suivantes: baisse des impôts pour les tranches élevées des revenus, réductions des subventions pour les plus démunis, refus de négocier les prix des médicaments avec les fabricants, augmentation des droits de douane sur les matières nécessaires à l’industrie et les produits de consommation à bas prix. Sa conclusion est que ces mesures desservent l’économie américaine et pénalisent, au premier chef, les individus... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2018

Téhéran la désacralisation en marche.

La première lecture du dernier mouvement de protestation en Iran est aisée. Une classe pauvre ou appauvrie prend la rue. En cause, la corruption du régime, le contrôle des institutions religieuses et des gardiens de la révolution sur plus de cinquante pour cent de l’économie (chiffre difficilement cernable avec exactitude) qui investissent le capital national à leur propre bénéfice et celui de leur clientèle immédiate, ou hors des frontières. En 2017, 16 millions d’Iraniens avaient déjà quitté leurs campagnes pour s’agglomérer dans... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 janvier 2018

Jérusalem, dites-le avec des pierres

Quelles sont les conséquences immédiates de l’annonce par Donald Trump du transfert de l’ambassade de son pays à Jérusalem sur le processus de paix et le conflit israélo-palestinien? Aucune. Le premier est moribond. Israël depuis les accords d’Oslo, les dénonce tous les jours en multipliant les colonies et ne laisse aux Palestiniens qu’une autonomie de survie pour qu’il n’ait pas à supporter tout le poids financier de la gestion de ce bantoustan. Les Palestiniens, surtout le Hamas, les arabes, la Turquie et particulièrement l’Iran... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 16:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 décembre 2017

من اجل القدس العودة الى حقيقة رمزيتها

قرار الرئيس الأمريكي نقل سفارة بلاده إلى القدس لم يغير شيئا" في واقع الحال السياسي، فعملية السلام اغتيلت منذ اغتيال إسحاق رابين على يد متطرف يهودي. ولا تزال مراسم التشييع قائمة حتى الآن رغم النفي والتبريكات لكل مبادرة تتنصل الدولة العبرية من قراراتها، تارة بالخداع وأخرى بالمصارحة. واللافت بقرار الرئيس الأمريكي هو التعرض لرمز على يد رجل شبه أمي لثقافات الشعوب.  فللقدس عدة رموز أولا" خروج الشعب اليهودي من مصر فرعون والعبودية الى الحرية في القدس. ثانيا" ظهور السيد المسيح في المدينة، وطرده التجار من المعبد ورفض تتويجه على عرش... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 octobre 2017

Syrie inutile

Il y a aujourd’hui et pour les quelques mois à venir deux Syrie et les deux sont inutiles. La première est celle des zones de « réduction de tensions » imposée par la Russie. Celles-ci recoupent les aires d’influence du régime et de l’international chiite, de la Turquie et ses islamistes au radicalisme gradué, des Kurdes et d’unités non kurdes protégés par les Américains. La Russie est la garante politique et effective de la trêve, par ses observateurs, sa police militaire et ses avions au besoin. Si la trêve permet au... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 juillet 2017

La Marche Turque

Lorsque Mozart écrivit cette œuvre légère et gaie, l’Empire Ottoman avait depuis cent ans émoucheté ses sabres aux portes de Vienne. La Porte, n’était plus une menace pour cette marche de l’Europe. Les turqueries amusaient les cours d’Europe : exotisme d’un tigre aux ongles limés. Puis il y eut d’autres marches, plus rythmées et sonnantes. Celle longue de Mao, de Mussolini sur Rome, et de Castro sur la Havane. Des coureurs de fonds, comme Hitler, Staline, l’Amérique d’ « Apocalypse Now », napalm sur fond sonore... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juillet 2017

Ce que l’on ne dit pas de la guerre en Syrie

Au tournant du vingtième siècle, la croissance économique soutenue depuis un demi-siècle et le développement de nouvelles armes, vont créer un surplus de puissance et d’énergie qui, mis au service d’un nationalisme militariste, vont déboucher sur la première guerre mondiale. La gestion humiliante par les alliés de l’Allemagne vaincue et la crise économique de 1929 vont concourir au déclenchement du deuxième conflit mondial. Aristide Briand, ministre des Affaires étrangères de la France et son collègue américain Franck Kellog,... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 février 2017

Israël dans le Livre

Le peuple juif est resté sans patrie pendant deux mille ans. Assimilation incomplète, intégration imparfaite, ostracisé, signalé à la vindicte par le chapeau pointu ou l’étoile jaune, oblation propitiatoire, expulsé, juif errant maudit, jusqu’au seuil de l’annihilation au vingtième siècle. Heinrich Heine dira des juifs qu’ils ont habité non pas un pays, mais un livre, une « patrie portative ». Si comme les chrétiens et les musulmans se sont les gens du Livre, ils n’ont eu, eux, que le Livre. L’on comprend mieux ainsi Beni... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2016

Alep n’est pas Stalingrad !

Deux villes devenues un amas de pierres. Sauf qu’Alep n’est pas Stalingrad ! Celle-ci, eut pour son malheur de se trouver sur la route de l’envahisseur et Staline n’eut aucun scrupule à la raser. Alep n’est occupé que par ses habitants et quelques mercenaires de l’islamisme sauvage, international et local. Stalingrad était une ville secondaire, sans charme particulier. Sa destruction ne fit qu’écorner le patrimoine russe. Alep, par contre fut longtemps la première ville de Syrie. Damas, après l’éviction des Omeyyades, fut... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2016

Le legs de Barack Obama au Moyen-Orient.

Barack Obama a montré au début de son mandant un désintérêt pour le Moyen-Orient. On impute à sa politique du « vide » la chevauché des forces régionales et de la Russie, et le chaos qui s’ensuit. Mais depuis 2014, sans effets de manche, l’Amérique est de retour ; à son rythme mais résolument.   Marée Basse. Fraichement élu, Barack Obama hérite de deux dossiers brûlants. Les guerres impériales des républicains et la crise économique. Il décide de désengager les États unis de guerres qu’il juge... [Lire la suite]
Posté par amine issa à 19:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,